top of page
  • Audrey

MAMMA'S TIME - Le rapport au corps durant la grossesse PARTIE 2



"Pour ma part, tout commence vraiment à l'accouchement ..."

Eh oui !

Parce qu’on vous prépare à pousser ;

On vous parle de péridurale, de poche des eaux, de contractions, d’épisiotomie ;

On vous « prépare » aux premiers soins à donner à bébé : les couches, le bain, l’allaitement (et encore..) ;

Mais est ce que quelqu’un a pris le temps de vous expliquer réellement ce que mettre au monde un ou plusieurs bébés après l’avoir / les avoir porté pendant 9 mois implique ?


Pour ma part très succinctement :

- il faut s’attendre à des pertes de sang plus ou moins longues d’où les culottes à filet et les mega serviettes hygiéniques XXL présentes sur la liste de la valise pour la maternité ;

- prévoir un gel douche au pH neutre en cas de déchirure ou d’épisiotomie ;

- et des douleurs plus ou moins prononcées car l’utérus se remettra en place et si vous avez déjà eu des enfants alors il y aura ce qu’on appelle « les tranchées ».


Sincèrement, pour avoir discuté avec pas mal de jeunes mamans et de futures mamans, très peu de femmes aujourd’hui savent vraiment à quoi s’attendre.

Parce qu’en réalité très peu de femmes connaissent leur corps et puis surtout parce que c’est un sujet TABOU.

Pendant la grossesse on vérifie que la future jeune maman et son bébé se portent bien, médicalement parlant, et le GOAL, le point final, c’est l’accouchement.

Une fois que bébé sera né, le plus dur sera dernière la jeune maman et elle pourra se concentrer sur son enfant et son nouveau rôle.

OUI mais .. la grossesse a beau ne pas être une maladie, cela n’en demeure pas moins un chamboulement de dingue tant pour le corps que pour le mental ! Et NON MADAME ayant écrit le fameux article polémique du HUFFINGTON POST, je ne parle pas que de prise de poids, de vergetures et de douleurs ; NON le but n’est pas d’affoler les futures mamans bien au contraire !


"Le but est d’informer celles qui le souhaitent, avant, pendant et après la grossesse."

C’est mettre à disposition nos expériences, nos ressentis, faire renaître la transmission entre femmes, entre mères, afin que chacune puisse se préparer à sa manière car il y a autant de grossesses différentes, que de femmes différentes, que de mamans différentes, que de corps différents !

PERSONNE ne pourra vous dire comment cela va se passer pour vous, mais on peut vous donner les clés de choix éclairés et non subis (ou suivis pour ma part, car je confesse m’en être remise entièrement au corps médical !).


Voilà pourquoi selon moi tout commence vraiment à l’accouchement, parce que c’est à ce moment précis que tout bascule dans tous les sens du terme et qu’on se rend compte que le rapport au corps ne consiste pas juste au nombre de kilos pris, aux injonctions extérieures, mais qu’il faut visualiser la situation dans sa globalité.


"Votre corps sera « en chantier » "

Quoi qu’on en dise car vous aurez mis au monde un ou plusieurs êtres humains et même lors d’accouchements dits « idylliques » (car cela existe bien évidemment et loin de moi l’envie de vous faire croire le contraire !) et bien, votre corps accuse le coup et C’EST NORMAL ! Il faut non seulement en prendre conscience mais surtout prendre soin de soi !

Seulement, très souvent (pour ne pas dire TOUJOURS), l’attention n’est portée que sur le nouveau né et la maman est mise de côté. GRAVE ERREUR !


"C’est à partir de là que la femme aura besoin de toutes ses ressources, de toute l’attention, de toute l’aide possible ; c’est à ce moment précis que la communion entre le corps et l’esprit devra être totale, ou tout du moins raccord, car cela contribuera vivement à son rétablissement."

Dans certains pays les femmes ont interdiction de se lever pendant un mois après l’accouchement ; la famille s’installe à la maison avec les jeunes parents afin de les aider ; dans d’autres, le congé maternité dure un an ; C’est exagéré me direz-vous ?


En France, la femme doit s’arrêter de travailler un mois avant son terme et y retourner moins de 3 mois après avoir accouché quelque soit son état physique ou mental puisque de toute façon il n’existait jusqu’alors aucun suivi médical et psychologique obligatoire pour la jeune maman…

N’est-ce pas exagéré non plus ?

Ne peut-on nous pas y voir une minimisation de la situation ?

Alors Mesdames, s’il vous plaît, prenez soin de vous, et pas juste en faisant attention à votre prise de poids. Ne sous estimez pas la puissance de cet évènement.


"Une grossesse ne dure pas que 9 mois, il y a l’avant, il y a le pendant et il y a l’après ..."

Et se soucier de soi et de son bien être ne fera de vous ni un être faible ni une mauvaise mère !

Ayez conscience également qu’il n’y a pas que le suivi médical, il existe une pléiade de moyens pour prendre soin de la femme enceinte et de la jeune maman : osthéopathie, chiropraxie, acupuncture, sophrologie, naturopathie et j’en passe.

Des centres tel que le centre GYNECEE voient le jour afin d’inciter les femmes à prendre soin d’elles, de leurs corps, de leur santé mentale, sans tabou et sans culpabilité.


NON vous n’êtes pas obligées de subir les nausées, les vomissements, les insomnies, les sciatiques, les maux quel qu’ils soient et OUI vous pouvez les soulager voir même les faire totalement disparaitre !


Par exemple, je fais énormément de rétention d’eau et quand je suis enceinte c’est puissance 10000 !

Pour ma première grossesse les douleurs étaient intenses, je me tapais 1h de trajet en métro le matin (souvent debout) et 1h le soir, cela devenait invivable ...


"J’ai entendu parler de massages drainants : BANCO ! "

Je me suis faite masser les 8 premiers mois. Je travaillais et je pouvais donc me le permettre financièrement car il est certain que cela à un coût, mais je peux vous garantir que cela en valait LARGEMENT la peine.


Pour ma deuxième grossesse, moins de moyens financiers donc des choix à faire : j’ai opté pour quelques massages en fin de grossesse et en post-partum et là ce fut une révélation, si je ne doutais pas que les massages en fin de grossesse me feraient le plus grand bien j’avais sous estimé les bienfaits des massages en post partum : au départ un peu réfractaire, j’avais même tendance à vouloir repousser la date de « reprise » des massages pensant que mon corps encore endolori n’était pas prêt, au contraire !


"Cela m’a permis de me réapproprier mon corps, d’atténuer les douleurs, de m’accorder un minimum de temps et de me retrouver en tant que femme."

Et vous ?

Aviez-vous mis en place des choses qui vous ont fait du bien ?

Avant, pendant ou après la grossesse ?

Des petits tips pour « fluidifier » son rapport au corps ça vous tente ?



Audrey

Posts récents

Voir tout
bottom of page